Articles de Presse - Livres - Communication


Fabriquer et manipuler des munitions : un métier à haut risque.

Fabriquer une cartouche nécessite toute une succession d'opérations de déformations, de traitements thermiques et d'usinages avant de terminer par les phases délicates du chargement de la poudre, de la mise en place de l'amorce et du conditionnement final, avant la livraison.

Ces opérations dangereuses ne se sont jamais effectué sans risque pour nos personnels comme en témoigne l'énumération des incendies et explosions vécues à l'Arsenal et à la Cartoucherie de Toulouse. 

Nous en avons retrouver traces dans des articles de presse, au travers de la consultation en ligne de RétroNews de la BNF (Bibliothèque Nationale de France). 

RG

Annonce confirmée dans le "Journal Officiel de la République Française"

4 nov 1875

"La Feuille de Provins"

nous annonce une explosion à l'Arsenal de Toulouse  

9 ouvriers militaires sont grièvement blessés.

 

Dès le lendemain 3 succombent.

Dans cet article de

"La Dépêche" 

en date du

6 novembre 1875,

nous en apprenons davantage sur les circonstances du drame.

"La Dépêche" du

9 novembre 1875

relate les obsèques.

et cite un exemple de Solidarité 



14 nov 1879

 "Journal de La Ferté Macé" :  

Catastrophe à l'Arsenal

 

21 blessés graves

Explosion évoquée lors du Conseil Municipal tenu ce même jour...

 

Vote immédiat

d'un secours.

"Le Progrès Libéral"

"La Dépêche" donne la liste des victimes

"La Dépêche" du 24 nov

Enquête sévère sur les causes du drame.

"La Dépêche" du 28 nov 2 nouvelles victimes

Solidarité



1887

Accident mortel au Polygone

26 juillet 1888

"L'Indépendant de Mascara"

Terrible explosion

08 juin 1889

"Courrier de

Saône et Loire"

17 mai 1892

Explosion d'une caisse d'amorces



03 oct 1908

"L'Aurore"

Accident à l'Arsenal

 

A la lecture de ces articles, nous prenons la mesure de la dangerosité du métier de cartouchier et des risques encourus par la population alentour.

C'est d'ailleurs l'émoi soulevé par l'explosion 

07 déc 1916

"La Croix"

Violent incendie

 

 de 1879 qui obligea le ministère de la guerre à transférer toutes les opérations dangereuses de l'Arsenal au Polygone, donnant ainsi de l'ampleur à la nouvelle Cartoucherie.

10 déc 1930

" L'Express "

Explosion à la Cartoucherie

24 fév 1949

3 morts par explosion

à la Cartoucherie



M2 rénové (Halles de la Cartoucherie) ouvre dans 2 ans.

Dans un article de La Dépêche du Midi, daté du 19 juillet 2021, nous apprenons que les travaux de réhabilitation de l'ancien atelier de FEM vont débuter en septembre prochain.

C'est au prix de 30 millions d'euros et de deux ans de travaux que les futures Halles de la Cartoucherie proposeront aux toulousains, dans le courant du 1er semestre 2023, de nombreux espaces (plus de 12 000 m2)  consacrés aux sports, à la culture et à la gastronomie répartis sur les ex-bâtiments 121 et 128.

Pour tout connaitre du projet, prenez connaissance ci-après de l'article de Philippe EMERY.


Quel devenir pour M2 ?

A quand l'ouverture des Halles de la Cartoucherie ?

Communiqué de presse du 30 novembre 2020.

 

Retardés par les crises sanitaire et économique, les travaux des futures Halles de la Cartoucherie, débuteront finalement au premier trimestre 2021 à Toulouse. Pour une livraison fin 2022, affirme les porteurs du projet.

COSMOPOLIS, le collectif porteur du projet des Halles de la Cartoucherie, annonce officiellement le lancement des travaux de réhabilitation et de construction de ce futur tiers-lieu implanté au cœur de l’écoquartier de la Cartoucherie à Toulouse pour le premier trimestre 2021 et une livraison pour le troisième trimestre 2022.

Une nouvelle qui tombe aux premiers jours du déconfinement progressif et qui fait suite à un ralentissement de l’agenda initial (la livraison du projet était prévu en 2020) essentiellement dû au contexte sanitaire et économique du moment.

Mais s’il a été retardé, le programme ne s’est pas arrêté pour autant. D’ailleurs les collectivités locales ont renouvelé leur engagement et leur soutien auprès du collectif à l’initiative de ce projet atypique de près de 14 000 mètres carrés. Ce dernier rappelle “la dynamique de structuration territoriale dont il est porteur:

  •  Création de plus de 220 emplois directs,
  •  Une halle gourmande de 3 000 m² avec 1 500 places assises, 26 à 30 stands confiés à des restaurateurs locaux dont la sélection va être finalisée au premier trimestre 2021, et en partenariat avec les acteurs du territoire qui œuvrent à la structuration de filières courtes dans l’alimentaire, tels le MIN de Toulouse par exemple,
  • Un cinéma de quartier de 300 places,
  • Une salle de spectacle modulable de 800 places,
  • Plus de 3 000 m² dédiés au sport dont 2 000 m² à l’escalade et aux sports de la verticalité,
  • Une librairie, un espace petite enfance, une école de danse, un espace de coworking, une école multimédia…

Le chantier sera ponctuellement ouvert au public afin que les habitants du quartier de la Cartoucherie puissent s’approprier au mieux ce nouvel aménagement de la zone. Une préfiguration des lieux est d’ailleurs prévue, à 50 mètres des halles, au cœur de l’écoquartier dans le courant de l’année 2021.

 Pour lire l'interview de Sylvain Barfety cliquez ICI


10 cartouches dérobées   =  5 ans de prison !

 

5 avril 1889

 

Dans un des très nombreux articles de presse disponibles sur le site RétroNews de la Bibliothèque Nationale de France (BNF), nous apprenons l'histoire d'un militaire travaillant à la Cartoucherie et sanctionné en Conseil de Guerre.         

A vous de juger ....



Quelques clins d’œil sur l’histoire de notre Cartoucherie

Même si « le Livre » n’est plus une denrée indispensable, les chercher et les consulter reste enrichissant sur les plans historique et intellectuel. C’est ainsi que j’ai eu l’occasion de feuilleter l'ouvrage "Les premières fois de Toulouse" écrit par Maurice Foissac aux éditions Cepadues en 2016.

Il retrace tout ce qui a été initié dans la ville.   Et, comble de plaisir, la Cartoucherie était citée trois fois !

  • -     La première date est la création du tramway en 1882. Mais pendant la guerre de 14-18 et devant le manque d’hommes, partis au front, la société Pons de Blagnac embauche des femmes pour conduire les voitures, elles seront appelées les « Ponsinettes » ! ! ! Puis entre 1915 et 1919, c’est le tramway qui assure un transport spécial de munitions de la Cartoucherie à l’Arsenal.
  • -          La seconde date est 1922, qui correspond à la fin de la construction de l’usine hydro-électrique de l’usine du Ramier. La municipalité de Jean Rieux emprunte l’argent au ministère de la Guerre, avec comme objectif premier d’alimenter en énergie électrique les ateliers d’armement par câbles enterrés (Polygone et Arsenal).
  • -          Enfin, en 1927, l’éclairage des rues, baptisé « Axial », arrive dans Toulouse. Curieusement, c’est grâce au ministère de la Guerre qui avait donc payé les câbles reliant l’usine du Ramier au Polygone et à l’Arsenal que la municipalité peut installer les transformateurs nécessaires à l’éclairage urbain.                                    CB

Voilà quelques détails qui démontrent la place qu’avait notre établissement dans la vie de la Cité.



8 mars 1919, LE CRI DE TOULOUSE.

Quelques mois après la fin de la première guerre mondiale, apparaît, dans un journal hebdomadaire toulousain, un article nous éclairant sur les activités et l'organisation de l'Arsenal et de la Cartoucherie

Occasion de découvrir quelques portraits et notamment ceux du Lieutenant-Colonel Porte (Directeur de 1912 à 1921) et de 2 délégués syndicaux,  Valette et Orsini, à l'origine de la création de la Coopérative de l'Arsenal et du Polygone.



Images de synthèse présentant M2 dans son futur environnement.

Lors de la récente inauguration de la Promenade des Sports, jeudi 4 juillet 2019, un film de 3 minutes et demi, produit par Oppidéa, nous a présenté ce qu'allaient devenir les ateliers 121 et 128. Bien que ce soit leur environnement qui est ici détaillé (immeubles et espaces verts), cette animation vidéo a le mérite de nous offrir quelques vues extérieures de ce que vont devenir nos ateliers réhabilités. A ce jour, nous savons que les travaux de réfection devraient commencer à la fin de l'année 2019 et que M2 devrait s'ouvrir au public au printemps 2021.

Pour visionner cette animation,          cliquez sur ce lien.       

INFO :       Sur la vue ci-dessus de la façade Nord de M2, la future rue André SAVÈS longe le bâtiment sur la gauche.


"CÔTÉ TOULOUSE" met en lumière l'action de David ELBAZ

durant la résistance, à la Cartoucherie.

Notre association épaule l'historien Patrice CASTEL dans sa démarche pour faire apposer dans le nouvel écoquartier de la Cartoucherie une plaque commémorative rappelant l'engagement de ce grand résistant.


 

"Côté Toulouse" du 26 septembre au 2 octobre 2019

 

Que deviendra prochainement l'atelier M2 de FEM ?

 

Une grande partie de sa superficie sera transformée en une

Halle Gourmande

proposant quelques 35 stands de restauration


 

 

 

Dans son numéro

du vendredi

20 septembre 2019,

le quotidien

" 20 minutes "

témoigne sur le passé de la Cartoucherie

et parle de l'AACT.

 La Dépêche du Midi

édition du 15 mai 2018

 

L'ex-atelier M2 de FEM ne va pas tardé à être rénové.

 

Les travaux qui débuteront au début de l'année prochaine (2019) devraient permettre une réouverture à la mi 2020.

 

L'ex bâtiment 121 proposera alors une halle gourmande, des espaces sportifs et des bureaux.

 

D'ici là, nous aurons l'occasion de revenir plus en détails sur la rénovation de ce bâtiment construit en 1916 et où bon nombre de nos adhérent(e)s ont travaillé.


Au fil du tram: La cartoucherie

 

Double page extraite du livret "Tram' Découvertes" édité par Tisséo

Découvrir Toulouse en s'arrêtant aux  stations de la ligne 1 du Tramway


Dans l'édition du dimanche 28 janvier 2018,  Philippe EMERY journaliste à "La  Dépêche du Midi" révèle une partie de l'histoire de la Cartoucherie et présente l'AACT, ses objectifs.


 

"La Dépêche du Midi"

du dimanche 1er octobre 2017.

 

 

L'AACT lance un appel pour tenter de retrouver des descendants aux 10 cartouchiers morts pour la France, figurants sur le futur monument aux morts du quartier de la Cartoucherie.

"La Dépêche du Midi"  du 15 mars 1993

Le maire de Toulouse et GIAT Industries se partagent les 56 hectares restant de la Cartoucherie.

GIAT devient propriétaire de 36 hectares en plein Toulouse,

réalisant ainsi une belle opération immobilière.

 "Côté Toulouse" du 4 au 10 mai 2017

Pose de la première pierre du Groupe Scolaire Geneviève De Gaulle-Anthonioz.

L'AACT avait proposé de lui donner le nom de André Elie SAVÈS .....

 

"La Dépêche" du 8 mars 2017

Métamorphose annoncée de l'ex atelier M2 (FEM), bien curieusement rebaptisé halle.

Cette curieuse appellation n'est-elle pas la première des métamorphoses...?

 "Côté Toulouse" du 2 au 8 février 2017

Ce qui se prépare à la Cartoucherie, le devenir de l'atelier M2
Gros projet mêlant culture, commerces et loisir....

"à TOULOUSE"  n°46 de Décembre 2016 janvier 2017

Les nouveaux aménagements du quartier sont évoqués,
Ouverture du parking silo de 446 places sur 7 niveaux
avec places pour personnes à mobilité réduites, bornes de recharges pour véhicules électriques


Quels noms de rues pour le quartier "Cartoucherie"

Eté 2015 -

Le magazine d'information

de la ville de Toulouse "à TOULOUSE" N°39 Page 35 

relate la façon dont les

propositions de noms de

rues ont été faites,

la création de notre association

et notre participation à l'exposition

de la mairie annexe Saint-Cyprien.


"La Dépêche du Midi" du 21 avril 2015.

               Le nouveau quartier prends forme .

                    Le choix des noms de rues a été arrêté.

Suite à la consultation élargie d'anciens cartouchiers, nous avions

proposé sept noms de rues. Quatre de nos propositions ont été retenues :

Rue Jacques CASSAN : Né à Toulouse en 1908, il entre en apprentissage à la Cartoucherie où il sera affecté comme ajusteur spécialisé en 1924.

En 1942, il adhère au mouvement de résistance "Libérer et Fédérer" initié par Sylvio Trentin. Il sera chargé de la propagande et de la presse clandestine à la Cartoucherie et dans 4 cantons de Toulouse. En 1947, il passe avec succès l'examen de professeur technique à l'Education Nationale.  De 1965 à 1971, il est élu conseiller municipal de la ville de Toulouse et décédera en août 1992.

Allée de l'USAT  :  (Union Sportive Armement Toulouse).  Né en 1946, ce club regroupa diverses activités sportives et culturelles. Il comptabilisa plus de 1500 adhérents, répartis dans prés de 25 disciplines  qui remportèrent de nombreux prix et compétitions nationales dans le domaine de la Défense, contribuant à faire connaitre la Cartoucherie de Toulouse.

Allée de l'EFT : L'Ecole de Formation Technique de la Cartoucherie, crée après la 1ère guerre mondiale, a formé plusieurs milliers de professionnels de la mécanique et de l'électronique pour l'ensemble des arsenaux et établissements d'Etat. Son enseignement de haute qualité lui valait, pratiquement chaque année, de compter dans ses rangs le meilleur apprenti de l'Académie.

Rue des munitionnettes : Ouvrières de la Cartoucherie pendant la première guerre mondiale. C'est le nom donné aux femmes qui fabriquaient les munitions en 1914-1918. Fin 1917 à Toulouse, elles étaient 11531 réparties entre la Poudrerie, l'Arsenal et la Cartoucherie où  elles fabriquaient des cartouches pour le fusil Lebel (calibre 8mm) mais aussi des douilles de 155, 105 et 75. Compte-tenu de leur nombre, une ligne de tramway sera spécialement mise en service pour faciliter leur accès à la Cartoucherie.


"Le Petit Journal"  du 4 mars 2015.

  

Le Petit Journal,

 

dans son édition de Muret,

 rend compte de la création

de

       l' Association

  des Anciens de

        la Cartoucherie

 de Toulouse